Liens d'accessibilité

Burkina Faso : réactions à l'appel de Michel Kafando de mettre fin aux manifestations


Burkina Faso's newly appointed interim president Michel Kafando looks on early on November 17, 2014 in Ouagadougou. Veteran diplomat Michel Kafando has been chosen as Burkina Faso's interim president, officials in the west African country announced on Nov

Burkina Faso's newly appointed interim president Michel Kafando looks on early on November 17, 2014 in Ouagadougou. Veteran diplomat Michel Kafando has been chosen as Burkina Faso's interim president, officials in the west African country announced on Nov

Le président de la transition au Burkina Faso, Michel Kafando a, dans son message du jour de l’an, demandé entre autres que la population mette fin à des manifestations. La VOA a receuilli à ce sujet des avis d'analystes.

Dans son discours, M. Kafando a évoqué le calendrier électoral en 2015. Il a aussi parlé de l’évolution de certains dossiers judiciaires.

C’était la première fois depuis 27 ans qu’un président autre que Blaise Compaore s'adressait aux Burkinabe.

Newton Ahmed Barry est rédacteur en chef du journal l’Evènement et pense que le nouveau président a essayé de rattraper les erreurs commises par lui et son Premier ministre en un mois de gestion du pouvoir d’Etat.

Le directeur du journal le Reporter Boureima Ouedraogo, lui, note les annonces du président Kafando concernant les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo.

Pour Boureima Ouedraogo, l’un des aspects à déplorer dans ce discours, c’est la perception du président Kafando sur les manisfestions au Burkina Faso. M. Kafando a en effet menace ceux qui ont je cite - la critique facile - et qui mangeaient, selon ses mots « au râtelier du régime déchu ». Boureima Ouedraogo.

Le journaliste Newton Ahmed Barry pense que ces propos risque de susciter beaucoup de réaction dans les jours à venir. Peut-on imaginer que le président s’en prenne a la société civile qui a largement contribue au départ de Blaise Compaore. Newton Ahmed Barry.

Dès ce lundi, on saura la réaction des syndicats et des autres organisations de la société civile qui contestent le ministre des Transport Moumouni Dieguimde, pour moralité douteuse.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG