Liens d'accessibilité

Burkina Faso : les magistrats en grève pour protester contre l’insécurité dans les tribunaux


Scène de violence au Burkina FAso lors des manifestations qui ont conduit à la chute de l'ex-président Blaise Comparoé, le 31 octobre 2014.

Scène de violence au Burkina FAso lors des manifestations qui ont conduit à la chute de l'ex-président Blaise Comparoé, le 31 octobre 2014.

Les magistrats et le personnel judiciaire du Burkina Faso observent depuis mercredi le mot de fermer les tribunaux lancé par un syndicat.

L’appel a été lancé par le Syndicat burkinabè des magistrats (SBM) à la suite de l’agression dont un magistrat a été l’objet, rapporte l’AFP.

Karfa Gnanou, le secrétaire général du Syndicat a expliqué mercredi lors d'une conférence de presse a que les magistrats ont décidé de la suspension de toutes les activités juridictionnelles dans toutes les juridictions, et ce, sur toute l'étendue du territoire national (...) jusqu'à nouvel ordre.

L’AFP indique que toutes les audiences avaient déjà été suspendues mardi au palais de justice et à la Cour d'appel de Ouagadougou.

Le syndicat dénonce une situation d'insécurité ambiante dans les palais de justice qui, pour les magistrats, est inacceptable et touche à "l'indépendance de la justice.

Les magistrats ont par ailleurs exigé "le déguerpissement (évacuation) immédiat et sans condition de tous les démarcheurs" aux abords des tribunaux.

XS
SM
MD
LG