Liens d'accessibilité

Burkina Faso : l’armée se décide de désarmer le RSP


Le lieutenant Colonel Yacouba Isaac Zida (C) avec le haut commandement de l'Armée

Le lieutenant Colonel Yacouba Isaac Zida (C) avec le haut commandement de l'Armée

Le reste de l’armée burkinabé n’est pas d’accord avec le coup d’Etat mené par le Régiment de la sécurité présidentielle (RSP), selon le porte-parole de l’armée joint par VOA Afrique.

Selon ce porte-parole, le haut commandement de l’Armée nationale a décidé de converger vers Ouagadougou pour désarmer le RSP.

" L’armée avait besoin de se préparer avant d’agir ", soutient-il.

VOA Afrique a reçu de Ouagadougou ce communiqué des "chefs des corps des Forces Armées Nationales" et daté du 21 septembre 2015 : "Toutes les Forces Armées Nationales, dans leur ensemble, sont en train de converger vers Ouagadougou dans le but de désarmer le RSP sans effusion de sang. Nous leur demandons de déposer immédiatement les armes et de rejoindre le camp Sangoulé Lamizana. Eux et leurs familles seront sécurisés."

Avant cette annonce, les médiateurs de la Cédéao avaient demandé au général Gilbert Diendéré de rendre le pouvoir au gouvernement de transition.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG