Liens d'accessibilité

L’opposition tchadienne maintient les manifestations interdites avant l'investiture de Deby


Conférence de presse l'opposition. De gauche à droit Mahamat Al-Habo, Saleh Kezabo, a N J. D. Danadji, à N’Djamena, Tchad, 7 aouut 2016. VOA/André Kodmadjingar

Conférence de presse l'opposition. De gauche à droit Mahamat Al-Habo, Saleh Kezabo, a N J. D. Danadji, à N’Djamena, Tchad, 7 aouut 2016. VOA/André Kodmadjingar

L’opposition tchadienne annonce le maintien des manifestations autour de la date de l’investiture du président Idriss Deby itno, le 08 août prochain, malgré l’interdiction par le gouvernement.

Le Front de l’Opposition Nouvelle pour l’Alternance et le Changement (FONAC) créé il y a quelques jours entend faire feu de tout bois pour perturber cette cérémonie pourtant chère au pouvoir et ses courtisans.

Bien que fragilisé par la démission officielle de Brice Mbaimon Guedmabaye qui se dit déçu du comportement de ces paires qui cherchent une visibilité personnel au détriment d’une lutte commune et celle de Gali Gata Ngoté en séjour médical à l’extérieur du pays, le FONAC, une initiative des partis politiques de l’Opposition ne reconnaissant pas la victoire de Déby persiste et signe dans sa logique contestation.

Le FONAC entend combattre le régime en place par tous les moyens légaux et légitimes conformément à la législation tchadienne avec les regroupements des autres partis politiques de l’opposition. Le chef de fil de l’opposition et coordonnateur de cette plate-forme Saleh Kebzabo déroule le programme des actions à mener dans les jours à avenir, ce jeudi au cours d’une conférence.

"Le 6 août, nous allons organiser un meeting. Nous avons des séances de travail avec d’autres partis de l‘opposition qui ont adhéré a notre démarche pour autant que leur entité n’est pas remise en cause. La deuxième manifestation que nous organisons, c’est la marche pacifique qui aura lieu le 7 août à partir de 14 heures sur quatre itinéraires qui convergent tous vers le Palais du 15 janvier", a soutenu Kebzabo.

La "ville morte" sur toute l’étendue du territoire tchadien est la dernière manifestation que l’opposition a dans son calandrier pour le 8 août.

Comme il fallait s’y attendre la réaction des autorités n’a pas tardé. Toutes ces manifestations ont été formellement interdites au cours d’une déclaration faite également ce jeudi par le ministre de la sécurité publique et de l’immigration Ahmat Mahamat Bachir.

Joint au téléphone par VOA Afrique Saleh Kebzabo estime que lui et ses compagnons de lutte sont dans leur bon droit et ils entendent saisir la justice pour que la situation soit clarifiée.
Le président de la république Idriss Deby Irtno sera investi le 08 août prochain comme un nouveau président de la république pour un autre mandat de 5 ans.

Reportage d’André Kodmadjingar à N’Djamena.

XS
SM
MD
LG