Liens d'accessibilité

Etats-Unis : BP dit avoir entamé une étape cruciale du colmatage du puits de pétrole endommagé.


Tout va bien, mais il est encore trop tôt pour parler de succès, a expliqué Kent Wells, vice-président de BP. Il s’agit de la première étape du processus et les ingénieurs procèdent avec précaution pour ne pas endommager les tuyaux du puits, a-t-il dit.

Le géant pétrolier BP a annoncé, mardi, avoir entamé la procédure dite du « static kill » visant à colmater définitivement le puits de pétrole endommagé, à l’origine de la marée noire dans le golfe du Mexique. L’opération consiste à pomper de la boue dans le puits pour ensuite le sceller à l’aide du ciment.

Tout va bien, mais il est encore trop tôt pour parler de succès, a expliqué Kent Wells, vice-président de BP. Il s’agit de la première étape du processus et les ingénieurs procèdent avec précaution pour ne pas endommager les tuyaux du puits, a-t-il dit.

Des bateaux vietnamiens à quai à Biloxi en attendant d'éventuels emplois de nettoyage de la marée noire

Des bateaux vietnamiens à quai à Biloxi en attendant d'éventuels emplois de nettoyage de la marée noire

Pendant ce temps, le forage d’un puits de secours de 5500 m se poursuit. Il permettra d’injecter de la boue et du ciment au fond du puits pour en compléter le colmatage.

Les scientifiques américains estiment à près de 5 millions de barils la quantité de pétrole brut ayant fui du puits. BP a constitué un fonds de 20 milliards de dollars pour assister les pêcheurs et d’autres entrepreneurs de la région affectée par la marée noire. La compagnie pétrolière dit avoir déjà dépensé plus de 4 milliards de dollars dans le nettoyage de la marée noire et le paiement des compensations.

XS
SM
MD
LG