Liens d'accessibilité

BP fustigé pour sa « négligence »


Un juge fédéral a statué que le groupe britannique a été « imprudent » dans la gestion de sa plate-forme pétrolière Deepwater Horizon

Un juge fédéral a statué que le groupe britannique a été « imprudent » dans la gestion de sa plate-forme pétrolière Deepwater Horizon

Un juge américain a statué jeudi que le géant pétrolier britannique BP a commis une faute grave dans l'explosion d'une plate-forme pétrolière dans le Golfe du Mexique qui a coûté la vie à 11 travailleurs et provoqué une vaste marée noire en 2010.

L’arrêt rendu par le juge fédéral Carl Barbier de la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, confronte BP à des amendes pour « dommages et intérêts » qui pourraient atteindre 18 milliards de dollars. Car le juge a estimé que le groupe britannique a été « imprudent » dans la gestion de sa plate-forme pétrolière, Deepwater Horizon.

« L'écoulement du pétrole a été le résultat de graves négligences » de la part de BP, « et d'une faute délibérée », a écrit le juge Barbier dans sa décision portant sur le volet civil de la procédure judiciaire.

Toujours selon le juge Barbier, BP a ignoré des signes avant-coureurs témoignant de l’instabilité du puits de pétrole et a pris des décisions qui ont été « essentiellement motivées par le désir de gagner du temps et de l'argent », plutôt que de s'assurer que la plate-forme était sécurisée.

Le gouvernement américain estime que des centaines de millions de litres de pétrole se sont déversés dans le Golfe du Mexique et sur environ 1.700 km de côtes. Le montant exact des dommages et intérêts dépendra du calcul par la justice du nombre de barils de brut déversés dans le Golfe du Mexique, et attribués à BP.

Le groupe britannique a réagi en se déclarant « fortement en désaccord » avec le jugement et en annonçant son intention d’interjeter appel.

Déjà mardi, le groupe américain de services pétroliers Halliburton avait accepté de verser 1,1 milliard de dollars pour mettre fin, à l'amiable, à un recours en nom collectif lié aux dommages causés par la marée noire de 2010. Un accord que doit valider la justice américaine.

Le recours collectif contre Halliburton concernait des dommages à des propriétés et des pertes dans le secteur de la pêche commerciale après la marée noire. L’argent sera versé à un fonds qui servirait à compenser les victimes.

Halliburton avait construit le coffrage du puits Macondo, exploité par la plateforme offshore Deepwater Horizon, opérée donc par BP.

BP a déjà versé une amende pénale de 4,5 milliards de dollars et accepté de verser 7,8 milliards de dollars à des particuliers et des entreprises affectées par la marée noire.

XS
SM
MD
LG