Liens d'accessibilité

Bousculade de La Mecque : le Mali pays africain le plus touché avec 282 morts


Pèlerins et sauveteurs se pressent autour des victimes de bousculade à Mina, en Arabie Saoudite le 24 septembre 2015. (AP photo)

Pèlerins et sauveteurs se pressent autour des victimes de bousculade à Mina, en Arabie Saoudite le 24 septembre 2015. (AP photo)

La bousculade du 24 septembre à Mina, près de La Mecque, lors du grand pèlerinage musulman, a causé la mort de 282 Maliens, selon un nouveau bilan publié mercredi, faisant du Mali le pays africain le plus touché.

Un nouveau décompte arrêté mardi fait état de "282 décès, 87 disparus et six blessés", a indiqué à l'AFP Mme Cissé Fatoumata Kouyaté, présidente de l'Association malienne des agences de voyages et de tourisme (AMAVT) et une des responsables de la commission de crise qui a établi ce nouveau bilan.

"Nous avons mis en place une cellule psychologique en collaboration avec l'Etat, à travers le ministère en charge" des questions liées au pèlerinage aux lieux saints de l'islam, a ajouté Mme Cissé, précisant que "les recherches se poursuivent. Nous avons espoir de retrouver encore des disparus".

Sollicité par l'AFP, un responsable au ministère malien des Affaires religieuses et du Culte a jugé "crédibles" les chiffres des agences, précisant que "ce sont elles qui organisent les 90 % du pèlerinage" aux lieux saints de l'islam pour les Maliens.

Le précédent bilan obtenu par l'AFP auprès de la Commission de crise des agences de voyage à La Mecque était de 198 morts.

Le nouveau bilan de 282 morts fait du Mali l'Etat africain le plus touché dans la bousculade à Mina, d'après les chiffres officiels donnés par 34 pays.

D'après ces données, plus de 2.000 personnes ont perdu la vie dans cette bousculade, ce qui en fait la catastrophe la plus meurtrière de l'histoire moderne du "hajj" (grand pèlerinage musulman annuel").

Avec AFP

XS
SM
MD
LG