Liens d'accessibilité

Le chef de la diplomatie britannique visite l'est libyen


Boris Johnson, le chef de la diplomatie britannique, 16 avril 2017.

Boris Johnson, le chef de la diplomatie britannique, s'est rendu vendredi à Tobrouk, dans l'est libyen, où il a eu des entretiens avec le président du Parlement Aguila Salah, indique une source diplomatique libyenne.

M. Johnson a exprimé "son appui aux efforts de réconciliation en Libye" et a écouté les points de vue des différentes parties en vue de sortir le pays de l'impasse politique, a indiqué cette source.

Le Parlement élu basé à Tobrouk, appuie l'homme fort de l'est libyen, le maréchal Khalifa Haftar et refuse jusqu'ici de donner sa confiance au gouvernement d'union (GNA) issu d'un dialogue inter-libyen parrainé par l'ONU fin 2015.

Jeudi, le ministre britannique a eu des entretiens avec le chef du GNA Fayez al-Sarraj à Tripoli, au lendemain de la rencontre entre ce dernier et Khalifa Haftar à Abou Dhabi.

Les deux hommes ont opéré un timide rapprochement mardi aux Emirats arabes unis en s'accordant sur la nécessité de sortir le pays du chaos, sans pour autant déterminer les moyens d'y mettre fin.

A Tripoli, Boris Johnson a appelé à les Libyens à saisir "l'élan offert" par cette rencontre pour ouvrir "la voie à la réconciliation et l'unité libyennes", selon un communiqué des Affaires étrangères britanniques.

Les moyens de rétablir la sécurité et la stabilité dans le pays en proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, ont été au centre des entretiens du chef de la diplomatie britannique à Tripoli, toujours selon le texte.

Avant la Libye, M. Johnson s'était rendu mercredi à Tunis où il a eu des entretiens avec son homologue tunisien Khemaïes Jhinaoui.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG