Liens d'accessibilité

Boom pétrolier dans le Dakota du Nord


Une route du Dakota du Nord, sillonnée par les camioins

Une route du Dakota du Nord, sillonnée par les camioins

Si le taux de chômage plafonne toujours aux alentours de 6,2 % aux Etats-Unis, par contre, dans l’Etat du Dakota du Nord, il est pratiquement inexistant. Un fait dû au boom pétrolier dans la partie occidentale de l'État, où se trouve l'un des plus grands gisements de pétrole de schiste des Etats-Unis. De plus en plus d'entreprises délocalisent au Dakota du Nord, alléchées par la vision de profits faciles.

Dans l’ancien bled paumé de Williston, aujourd’hui ville-champignon, tout le monde veut faire fortune.

« Aujourd’hui, Williston est la zone métropolitaine qui connait l’expansion la plus rapide des Etats-Unis, dans la catégorie des villes de moins de 50.000 habitants ».

Difficile, dans ces conditions, de maintenir le rythme, déplore Shawn Wenko, directeur adjoint du Bureau de développement économique de Williston. Il évoque un rythme de construction « phénoménal », la localité ayant délivré des permis de construire évalués à 1,2 milliards de dollars au cours de l’année écoulée.

Parmi les sociétés qui s’installent : Vactor Manufacturing, fabriquant d’importants systèmes d'aspirateurs industriels montés sur camions. Le gérant de la société, Sam Miceli, évoque une vingtaine de rivaux, tous cherchant à s’implanter localement, selon lui.

Vactor Manufacturing a dû ériger un centre d’entretien pour ses camions et équipements, ajoute M. Miceli. Pour faire de l’argent, il faut en dépenser, dit-il. En fait son principal défi reste d’embaucher, et de conserver, ses employés.

« Non seulement vous devez payer un bon salaire, mais vous devez fournir un logement et verser des primes pour garder ces gars-là », affirme Sam Miceli.

Rien de surprenant à ce que l’économie du Dakota du Nord enregistre un taux de croissance cinq fois supérieur à celui du reste du pays. Selon les démographes, la population de l’Ouest de l’Etat devrait augmenter de 50 % au cours des prochaines décennies. Du coup, les autorités se préparent à développer les infrastructures nécessaires.

« Nous allons allouer 258 millions de dollars aux routes. Nous cherchons à moderniser notre usine de traitement des eaux usées, à élargir l’aéroport, à améliorer la décharge d’ordures et moderniser les bâtiments gouvernementaux, tels que les casernes de pompiers, postes de police – bref, tout ce qui fait marcher une ville » souligne M. Wenko.

Il s’agit de maintenir le rythme car entre temps, la criminalité augmente, ainsi que la demande en aides sociales, conclue le responsable de Williston.

XS
SM
MD
LG