Liens d'accessibilité

Bonne tenue du marché de l'automobile aux Etats-Unis


(AP)

(AP)

La bonne santé de l'économie et la chute des prix des carburants auraient encouragé les achats de gros modèles tels que les pick-ups et les SUV.

DETROIT (Reuters) - Les grands constructeurs automobiles américains ont connu en novembre des ventes meilleures que prévu aux Etats-Unis, la bonne santé de l'économie et la chute des prix des carburants ayant encouragé les achats de gros modèles tels que les pick-ups et les SUV.

General Motors a annoncé mardi que ses ventes avaient augmenté de 6,5% en novembre, à 225.818 véhicules, soit davantage que les 217.462 attendus en moyenne par les analystes du secteur.

GM a en outre souligné que le prix moyen d'acquisition d'un véhicule avait atteint un record à 35.600 dollars (28.684 euros), soit 790 dollars de plus qu'en octobre et 3.100 dollars de plus qu'un an plus tôt.

"La baisse des prix de l'essence soutient l'ensemble du marché, pas que les SUV et les pick-ups", a observé Jim Cain, porte-parole de GM. Le marché est aussi aidé par l'amélioration des conditions économiques, avec notamment la baisse du chômage, la hausse de la confiance des ménages et des augmentations salariales, a-t-il ajouté.

Chrysler Group, filiale de Fiat Chrysler Automobiles, a pour sa part annoncé que ses ventes avaient bondi de 20,1%, à 179.839 unités, là où les analystes attendaient 142.275.

Les ventes de la marque Jeep ont augmenté de 27% et celles des pick-ups Ram de 21%. La Berline Chrysler 200 a de son côté été écoulée à 14.317 exemplaires, soit un bond de 155%.

Ford a en revanche fait état d'un léger recul de ses ventes, à 186.334 véhicules, ce qui est à peu près conforme aux attentes. La marque prévoit notamment de sortir en 2015 une nouvelle version de son modèle phare, le pickup F-150, dont les ventes ont baissé en conséquence de 10% en novembre.

Onze analystes interrogés par Reuters prévoient en moyenne une hausse totale de 2,3% des ventes de voitures le mois dernier, à environ 1,27 million d'unités, aidées par le "Black Friday" de vendredi dernier où les Américains ont été nombreux à se rendre dans les concessions.

Sur une base annualisée, 41 analystes et experts du secteur attendent en moyenne un chiffre de 16,7 millions de véhicules, les estimations les plus hautes allant jusqu'à 17,0 millions.

En octobre, ce chiffre avait été de 16,46 millions de véhicules.

Le titre General Motors et celui de Fiat Chrysler coté à New York gagnaient respectivement 1,7% et 1,9% vers 15h45 GMT à Wall Street tandis que l'action Ford progressait plus modestement, de 0,25%.

Parmi les constructeurs étrangers, les ventes de Toyota aux Etats-Unis ont augmenté de 3% en novembre, à 183.346 véhicules, et celles de Volkswagen de 3,2%, à 31.725 unités. Nissan a en revanche signalé un recul de 3,1% avec 103.188 véhicules écoulés.

Pour Infiniti, la marque de luxe de Nissan, la baisse a atteint 13%.

XS
SM
MD
LG