Liens d'accessibilité

Boko Haram prend des villes près de la frontière camerounaise


Des déplacés ayant fui l'offensive de Boko Haram dans le nord du Nigéria (AP)

Des déplacés ayant fui l'offensive de Boko Haram dans le nord du Nigéria (AP)

La milice islamiste Boko Haram s’est emparée de plusieurs autres villes le long de la frontière septentrionale du pays avec le Cameroun.

Selon des témoins, des militants de Boko Haram ont pris plus de quatre localités dans l'Etat d'Adamawa, dont Michika, faisant des dizaines de morts parmi les civils et provoquant des mouvements de population.

Dans l'Etat de Borno, des hommes armés soupçonnés d’appartenir à Boko Haram ont attaqué Bui dimanche, blessant trois soldats. Ils ont incendié une école primaire.

Par ailleurs, l'armée nigériane dispute aux militants la ville de Bama, et bloque leur offensive vers la capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri. Des milliers d'habitants ont fui la région ces derniers jours.

L’armée camerounaise a affirmé avoir tué plus d'une centaine de militants présumés de Boko Haram dans la ville de Gambourou, à trois kilomètres de la frontière nigériane. Cette attaque, survenue ce weekend, est intervenue quelques jours après que des militants de Boko Haram eurent tenté de s'emparer de la ville camerounaise de Fotocol.

Boko Haram a installé des bases et terrains d'entraînement au Cameroun. Le mouvement tente d’installer un califat dans le nord du Nigéria.

XS
SM
MD
LG