Liens d'accessibilité

Boko Haram : le commandant de la force tchadienne blessé par balle


Des soldats de l'armée tchadienne regroupés près du village de Gamboru, à la frontière avec le CAmeroun, le 1er février 2015.

Des soldats de l'armée tchadienne regroupés près du village de Gamboru, à la frontière avec le CAmeroun, le 1er février 2015.

Le général Yaya Daoud, commandant les forces tchadiennes déployées au Niger face à Boko Haram, a été atteint d’une balle au ventre lors d'une attaque des djihadistes, rapporte l’AFP.

Le général a reçu une balle dans le ventre tirée par un combattant de Boko Haram qui avait fait semblant d'être tué, selon cette source. L'officier supérieur a été évacué vers l'hôpital de la Renaissance de N'Djamena, où il se trouvait vendredi soir.

Le groupe islamiste armé a mené vendredi à Bosso sa première attaque au Niger, alors même que le Tchad a massé un important contingent à la frontière et que le Niger devrait approuver lundi un engagement de ses troupes au Nigeria.

Les combats ont débuté vendredi vers 09H00 (08H00 GMT) dans la bourgade de Bosso, puis "tout est rentré dans l'ordre", a déclaré à la mi-journée Yacouba Soumana Gaoh, le gouverneur de Diffa, la capitale régionale.

L'attaque a fait plusieurs morts, selon des sources sur place.

L'armée tchadienne avait bombardé ces deux derniers jours différentes localités nigérianes voisines de Bosso tenues par Boko Haram, a ajouté la source sécuritaire tchadienne.

XS
SM
MD
LG