Liens d'accessibilité

Boko Haram : l'armée nigériane déjoue un attentat-suicide dans le nord-est


Les soldats patrouillent à bord d’un camion sur une route à Maiduguri dans l'Etat de Borno, au Nigeria, 14 mai 2015

Les soldats patrouillent à bord d’un camion sur une route à Maiduguri dans l'Etat de Borno, au Nigeria, 14 mai 2015

L'armée nigériane a intercepté et neutralisé quatre kamikazes présumés qui s'apprêtaient à commettre un attentat dans la ville de Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno (nord-est) et fief historique du groupe islamiste, un communiqué de l’armée.

"Aujourd'hui, vers 04H00 du matin, des soldats du bataillon 101 de la 7e division ont reçu des informations au sujet d'une attaque imminente dans la ville de Maiduguri par quatre personnes soupçonnés d'être des terroristes de Boko Haram prêts à se faire exploser et qui seraient arrivés de la forêt de Sambisa en traversant une plantation de noix de cajou", déclare dans le communiqué le colonel Sani Usman, porte-parole de l'armée.

"Les troupes, toujours vigilantes, ont réagi efficacement en interceptant et en neutralisant les terroristes présumés", ajoute-t-il.

Trois soldats ont été blessés durant cet épisode, tandis que deux des engins explosifs retrouvés sur les kamikazes ont été désamorcés sans faire de victime, a-t-il précisé.

Selon le porte-parole, l'armée a également arrêté trois combattants présumés de Boko Haram dans le village de Nwagafete près de Maiduguri.

L'armée nigériane a lancé l'année dernière une vaste contre-offensive pour lutter contre Boko Haram et a revendiqué de nombreuses victoires contre les insurgés, qu'elle dit avoir considérablement affaiblis. Mais le groupe recourt de plus en plus fréquemment aux attentats-suicides.

Depuis 2009, l'insurrection de Boko Haram a fait plus de 20.000 morts au Nigeria.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG