Liens d'accessibilité

Boko Haram : 276 lycéennes enlevées à Chibok, un an déjà


Des manifestants réclamant la libération de 276 lycéennes enlevées un an plus tot à Chibok, Nigéria,

Des manifestants réclamant la libération de 276 lycéennes enlevées un an plus tot à Chibok, Nigéria,

Un an après l’enlèvement de 276 lycéennes à Chibok, des marches ont eu lieu au Nigéria pour réclamer leur libération. Le nouveau président nigérian reste prudent sur une telle possibilité.

Muhammadu Buhari, le président nigérian, s’est montré réservé en ce jour de commémoration de l’enlèvement des lycéennes de Chibok.

"Nous ne savons pas si les filles de Chibok peuvent être secourues. Leur localisation reste inconnue » a-t-il dit, préférant ne pas promettre leur libération.

Son attitude contraste avec celle du président sortant Goodluck Jonathan - battu à la présidentielle du 28 mars - qui n'avait pas semblé considérer comme une priorité de retrouver les jeunes filles kidnappées dans la petite ville de Chibok, dans le Nord-est du Nigeria, le 14 avril 2014, jusqu'à ce qu'une campagne de pression internationale le force à réagir.

Goodluck Jonathan avait répété plusieurs fois que les jeunes filles seraient libérées, mais sans donner d'information précise.

L'armée avait, de son côté, affirmé l'an dernier savoir où les adolescentes se trouvaient, mais avait jugé trop risquée une opération militaire.

Des veillées à la bougie, des prières et des rassemblements sont organisés aujourd’hui pour l'anniversaire du kidnapping.

XS
SM
MD
LG