Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : sanglante confrontation entre les partisans de Ouattara et de Gbagbo


Des soldats loyaux à Laurent Gbagbo dispersant des partisans de Ouattara à Abidjan

Des soldats loyaux à Laurent Gbagbo dispersant des partisans de Ouattara à Abidjan

Les Houphouétistes et la majorité présidentielle se sont affrontées, jeudi, en Côte d’Ivoire, notamment dans les rues d’Abidjan. Le bilan des violences varie selon les sources. La majorité présidentielles parle de huit morts, pendant que les services du Premier ministre Guillaume Soro parle de 30 victimes.

« C’est une marche pacifique qui a commencé et des personnes ont été assassinées par (…) des mercenaires libériens et les miliciens du président Laurent Gbagbo », s’est insurgé Patrick Achi, porte-parole du gouvernement houphouétiste.

Les troupes des Forces nouvelles à Abidjan

Les troupes des Forces nouvelles à Abidjan

Du côté de la majorité présidentielle de Laurent Gbagbo, on estime avoir agi en conformité avec la loi. « Naturellement, le gouvernement condamne cette façon de faire la politique ; on ne peut pas ne pas condamner qu’un groupuscule d’hommes, de femmes politiques lancent un appel à l’insurrection dans un Etat de droit, dans un pays démocratique », a lancé le ministre de la communication du gouvernement Gbagbo, Gnonzié Ouattara.

A Tiébissou dans le centre du pays, il y a eu aussi des affrontements.

Dans ce genre de situations, c’est le citoyen ordinaire qui trinque. Morgane Guirriec a recueilli les témoignages de quelques habitants anonymes d’Abidjan.

XS
SM
MD
LG