Liens d'accessibilité

Blatter se défend


Joseph Sepp Baltter

Joseph Sepp Baltter

Le président de la Fifa a affirmé jeudi qu’il ne pouvait pas surveiller tout le monde", faisant allusion au scandale sur des pots de vin pour lesquels sept officiels de l'instance qu’il dirige ont été arrêtés mercredi à Zurich.

"D'autres mauvaises nouvelles sont à venir", a prévenu Joseph Blatter dans son discours d'ouverture du 65e congrès de l'instance à Zurich.

M. Blatter a noté que ce scandale "jette la honte et l'humiliation" sur le football dans son ensemble et sur le congrès.

"Je ne peux pas surveiller tout le monde. Si certains veulent mal faire, ils tenteront aussi de s'en cacher", a-t-il affirmé.

Le numéro un de la Fifa a aussi prévenu que les prochains mois ne seront pas faciles pour la Fifa. "Je suis sûr que d'autres mauvaises nouvelles sont à venir. Mais il est important de restaurer la confiance", a-t-il soutenu.

Agé de 79 ans, M. Blatter est candidat à sa propre succession, à ce congrès, pour un 5e mandat à la présidence de la Fifa. Il n’a pas évoqué les nombreux appels à sa démission qui viennent de toute part depuis que cette affaire a éclaté.

XS
SM
MD
LG