Liens d'accessibilité

Elections américaines : la communauté noire, un élément-clé de la stratégie des démocrates


Des efforts sont déployés pour encouragés les Noirs à voter

Des efforts sont déployés pour encouragés les Noirs à voter

Le parti démocrate a dépensé plus de deux millions de dollars pour mobiliser les électeurs noirs. Le député Keith Haynes dit cibler ceux qui ont renoncé à se rendre aux urnes ces dernières années.

Les élections de mi-mandat du 2 novembre mobilisent la classe politique américaine. La campagne électorale s’intensifie à moins d’une semaine du scrutin. Les démocrates considèrent que la communauté noire est appelée à jouer un rôle-clé dans ces élections.

Les derniers sondages suggèrent que les républicains reprendront le contrôle des deux chambres de Congrès. Le Parti républicain s'attend également à gagner du terrain à l’issue des élections locales et des scrutins au niveau des Etats.

Une vue de l'assistance à Penn State University, en Pennsylvanie, où le vice-président Joe Biden prenait part à un rassemblement politique

Une vue de l'assistance à Penn State University, en Pennsylvanie, où le vice-président Joe Biden prenait part à un rassemblement politique

Pour leur part, les démocrates comptent se battre jusqu’au bout et cherchent à mobiliser leur base, notamment l’électorat noir. Dans le Maryland sur la côte est du pays, des volontaires de ce parti font du porte à porte. « Nous encourageons les gens à sortir et voter maintenant. Si quelqu’un va en ville, il peut profiter du fait que le vote anticipé a commencé », explique Keith Haynes, un député du Maryland qui brigue un troisième mandat.

Les organisateurs de cette campagne de mobilisation des électeurs font valoir que ces efforts sont importants, car des études ont montré que les électeurs noirs se dérangent beaucoup moins pour les élections de mi mandat que l’élection présidentielle. Ils parlent de 30% de différence dans la participation.

L'étudiante Genna Schwartz des Jeunes Démocrates de l'université de d'Etat de l'Ohio informe ses camarades au sujet de la prochaine visite du président Obama

L'étudiante Genna Schwartz des Jeunes Démocrates de l'université de d'Etat de l'Ohio informe ses camarades au sujet de la prochaine visite du président Obama

« Je pense qu’il faudra qu’on s’implique tous, et chacun individuellement. C’est au niveau de la communauté qu’on se rend compte que c'est une élection très importante et que rester à la maison n'est pas bonne option », explique Melanie Campbell, présidente de la Coalition nationale sur la participation civique noire.

Le président Barack Obama n’est pas en reste. En tant que chef des démocrates, il lui incombe d’aider le parti à remporter les élections pour empêcher les républicains de reprendre le contrôle du congrès.

« Si les électeurs noirs sortent, les choses iront beaucoup mieux pour les démocrates que s’ils ne venaient pas voter », explique l’analyste David Bositis du Joint Center for Political and Economic Studies, un institut basé ici à Washington. Si les Noirs se déplacent en nombre important dans des circonscriptions-clé, notamment dans le Sud des Etats-Unis, les républicains pourraient avoir du mal à remporter la majorité au Congrès, ajoute-t-il.

Des volontaires à l'oeuvre à Baltimore, dans l'Etat du Maryland

Des volontaires à l'oeuvre à Baltimore, dans l'Etat du Maryland

Le parti démocrate a dépensé plus de deux millions de dollars pour mobiliser les électeurs noirs. Le député Keith Haynes dit cibler ceux qui ont renoncé à se rendre aux urnes ces dernières années.

Selon le bureau du recensement, la participation des Noirs en 2008 a été - pour la première fois - légèrement supérieure à celle des Blancs. Les volontaires redoublent d’efforts pour éviter une baisse abrupte de leur participation cette année.

A lire aussi

XS
SM
MD
LG