Liens d'accessibilité

Bill Gates, amateur d'eau pure à base d'excréments


Bill Gates, par l'intermédiaire de sa fondation, cherche à promouvoir l'Omniprocessor, qui transforme des excréments en eau potable

Bill Gates, par l'intermédiaire de sa fondation, cherche à promouvoir l'Omniprocessor, qui transforme des excréments en eau potable

L'Omniprocessor, développé par l’entreprise d'ingénierie environnementale Janicki Bioenergy, traite les excréments humains et les transforme en eau potable, électricité et cendres.

Dans une récente vidéo diffusée sur Internet, le milliardaire américain Bill Gates fait la promotion d’une machine capable de transformer les excréments en eau potable. Pourquoi ? Parce qu’à l’heure actuelle, 2,5 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, affirme M. Gates.

La Fondation Bill & Melinda Gates, de l’ex-patron de Microsoft, se veut à la pointe de l’innovation et du progrès. Notamment en matière de santé afin de lutter contre les mauvaises conditions sanitaires dans les pays en développement, et les maladies qui en découlent.

La fondation s’intéresse notamment à l’accès à l’eau potable. D’où la campagne de Gates en faveur d’une machine révolutionnaire, l’Omniprocessor.

Cet engin, développé par l’entreprise d'ingénierie environnementale Janicki Bioenergy, traite les excréments humains et les transforme en eau potable, en électricité et en cendres. Tout peut être recyclé.

Dans la vidéo promotionnelle, on peut observer M. Gates goûtant l’eau qui sort d’un Omniprocessor. Il explique sur son blog, « Gates Notes », qui est cité par Maxisciences : « J’ai regardé le tas d'excréments se faire acheminer vers une grande cuve ». Ils ont été rapidement bouillis et traités. Résultat, selon M. Gates : « Un verre d'une délicieuse eau potable ».

Pour rassurer les sceptiques, soulignons que le procédé est simple : Les excréments sont extraits d’un égoutsous forme de boue et introduits dans la machine ou ils sont brulés pour obtenir des matières solides. Les vapeurs qui se dégagent de l’opération sont récupérées et condensées sous forme d’eau. Cette dernière est purifiée avant d’être proposée à la consommation.

Autre avantage : la réaction de combustion génère de l’énergie convertie sous forme d’électricité. Elle ravitaille l’Omniprocessor, et tout supplément peut alimenter les réseaux électriques locaux.

L’Omniprocessor peut produire jusqu'à 86.000 litres d'eau chaque jour, et 250 kilowatts d’électricité à partir des déjections de 100.000 personnes. Il sera testé prochainement à Dakar au Sénégal.

XS
SM
MD
LG