Liens d'accessibilité

La guerre en Syrie a fait plus de 280.000 morts


Une ville détruite dans la région de Harasta, est de al-Ghouta, près de Damas, le 24 décembre 2013.

Une ville détruite dans la région de Harasta, est de al-Ghouta, près de Damas, le 24 décembre 2013.

C'est le bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, donnant un nouveau bilan d'un conflit dévastateur qui perdure depuis cinq ans.

Le nombre de morts a atteint 282.283 dont 81.436 civils parmi lesquels figurent 14.040 enfants et 9.106 femmes, selon l'OSDH.

Selon le même bilan, 48.568 combattants rebelles non jihadistes ont été tués, ainsi que 47.095 jihadistes dont des étrangers.

Les forces du régime ont perdu 101.662 hommes dont 56.609 soldats.

Parmi les personnes tuées, 3.522 n'ont pas été identifiées, selon l'OSDH, une organisation basée en Grande-Bretagne qui dispose d'un large réseau d'informateurs à travers la Syrie.

Il s'agit du premier bilan donné depuis l'entrée en vigueur le 27 février d'une trêve partielle entre le gouvernement et les groupes rebelles non jihadistes.

Selon l'OSDH, les violences ont depuis considérablement diminué ainsi que les bilans quotidiens des pertes humaines.

Des combats ont néanmoins éclaté dans des secteurs concernés par la trêve.

Le dernier bilan de l'OSDH, publié le 23 février, faisait état de 271.138 morts.


Avec AFP

XS
SM
MD
LG