Liens d'accessibilité

Afrique du Sud : 34 mineurs tués selon la police


La police ouvrant le feu sur les mineurs de la mine de Lonmin

La police ouvrant le feu sur les mineurs de la mine de Lonmin

La cheffe de la police sud-africaine dit que des policiers ont agi en état de légitime défense lorsqu’ils ont ouvert le feu, jeudi, sur des mineurs en grève faisant 34 morts et 78 blessés. Mme Riah Phiyega a déclaré, vendredi, que les policiers en question ont eu recours à la force pour se protéger après avoir été attaqués par des grévistes portant de « dangereuses armes. » La compagnie minière a aussi fait savoir que certains mineurs étaient armés.

Selon Mme Riah Phiyega, la police avait, auparavant, utilisé des canons à eau et des grenades assourdissantes pour tenter de disperser les mineurs, mais ces derniers n’ont pas obtempéré. La cheffe de la police sud-africaine a fait état de l’arrestation de 259 personnes en rapport avec ces incidents qui ont eu lieu à la mine Lonmin PLC, à environ 120 km au nord-ouest de Johannesburg.

Du fait de cette situation, le président sud-africain Jacob Zuma a abrégé sa participation à un sommet régional au Mozambique pour regagner son pays.

Avant les heurts de jeudi, 10 personnes, y compris deux policiers, avaient été tuées en rapport avec la grève de la mine de Lonmin PLC. Les responsables de la mine avaient informé les grévistes qu’ils seraient licenciés.

Quelques 3 000 mineurs ont débrayé au cours de la semaine écoulée à la suite d’une dispute salariale. Lonmin est le troisième producteur mondial de platine.
XS
SM
MD
LG