Liens d'accessibilité

La cour constitutionnelle valide la victoire de Patrice Talon au Bénin


Patrice Talon, élu président du Bénin, vote ici lors du scrutin présidentiel à Cotonou, 20 mars 2016.

Patrice Talon, élu président du Bénin, vote ici lors du scrutin présidentiel à Cotonou, 20 mars 2016.

Le président de la cour constitutionnelle, Théodore Holo, a proclamé Patrice Talon "élu président de la République" confirmant l’annonce de la Commission électorale nationale autonome au terme du second tour de l'élection présidentielle du 20 mars.

"Suffrages obtenus par M. Patrice Guillaume Athanase Talon: 2.030.941 soit 65,37%. Monsieur Lionel Alain Louis Zinsou-Derlin: 1.076.061, soit 34,63%", a annoncé M. Holo.

Le richissime homme d'affaires âgé de 57 ans a remporté le scrutin contre le Premier ministre sortant Lionel Zinsou.

Il doit être investi le 6 avril. Acteur incontournable du monde des affaires au Bénin, il était soutenu par 24 candidats du premier tour, réunis au sein de la "coalition de la rupture".

Le président sortant, Thomas Boni Yayi, au pouvoir depuis 2006, s'est retiré au terme de deux mandats, conformément à la Constitution de ce petit pays ouest-africain, premier État d'Afrique francophone à avoir entamé une transition démocratique au début des années 1990.

Lionel Zinsou, 61 ans, était la plume du Premier ministre français Laurent Fabius dans les années 80. Il avait quitté son poste à la tête de PAI Partners, un des plus gros fonds d'investissement européens, pour devenir Premier ministre du Bénin en juin 2015.

Il a très rapidement reconnu sa défaite à cette élection.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG