Liens d'accessibilité

Le president tunisien Zine El Abidine Ben Ali a quitté son pays


Le president tunisien Zine El Abidine Ben Ali a quitté son pays

Le president tunisien Zine El Abidine Ben Ali a quitté son pays

Il a été remplacé à la tête du pays par le Premier ministre Mohammed Ghannouchi

Le president tunisien Zine El Abidine Ben Ali a quitté son pays, à la suite des pires troubles que la Tunisie ait connus depuis des décennies. Il a été remplacé à la tête du pays par le premier ministre Mohammed Ghannouchi. M. Ben Ali a pris l’avion dans la soirée. L’aéroport avait été quadrillé, peu avant, par les militaires, qui avaient aussi fermé l’espace aérien tunisien.

Un manifestant interpelé par la police anti-émeute, vendredi, à Tunis

Un manifestant interpelé par la police anti-émeute, vendredi, à Tunis

Selon certaines sources, M. Ben Ali s'est rendu à Malte, mais la nouvelle a été démentie par le chef de la diplomatie maltaise, que cite l'AFP.

La France, ancienne puissance coloniale, dit n'avoir pas reçu de demande d'asile de M. ben Ali et qu'elle consulterait les nouvelles autorités tunisiennes avant d'examiner une telle requête.

Avant de quitter Tunis, le président Ben Ali avait décrêté l'état d'urgence plus tôt dans la journée. Tout rassemblement public était interdit et les forces de sécurité avaient été autorisées à tirer sur les contrevenants.

Des dizaines de personnes ont été tuées dans ces émeutes liées au chômage et aux prix élevés des denrées alimentaires. Les manifestants réclamaient le départ du président Ben Ali qui, auparavant, avait dissous son gouvernement, et appelé à des élections anticipées dans l'espoir de reprendre contrôle de la situation.

La police avait usé de gaz lacrymogène contre les manifestants et un reporter de la VOA avait vu des policiers battre des protestataires. Des témoins disent aussi avoir entendu des coups de feu près du ministère de l’intérieur, et selon des sources hospitalières treize autres personnes ont été tuées, jeudi, le même jour où M. Ben Ali avait annoncé des concessions pour calmer la situation. Si ces 13 morts étaient officiellement confirmées, elles s’ajouteraient aux 23 déjà signalées par les autorités.

XS
SM
MD
LG