Liens d'accessibilité

Ben Laden : le Pakistan se défend


Bâtiment où se cachait Ben Laden à Abbottabad au Pakistan

Bâtiment où se cachait Ben Laden à Abbottabad au Pakistan

Suite à l’élimination d’Oussama Ben Laden au Pakistan, les autorités pakistanaises affirment que les accusations selon lesquelles leurs services de renseignement ou les membres de leur gouvernement collaboreraient avec Al-Qaïda sont fausses.

Le secretaire pakistanais aux Affaires étrangères a défendu, jeudi, le travail de l’armée et des Service de renseignement pakistanais (ISI). Salam Bachir juge, en effet, qu’il est injuste de parler d’échec de l’ISI concernant la présence de Ben Laden à Abbottabad. Les Etats-Unis avaient des informations sur les responsables des attentats du 11 septembre 2001, mais ils ne parlent pas pour autant d’échec des renseignements américains, souligne le secrétaire pakistanais aux Affaires étrangères.

Salam Bachir et Hillary Clinton le 22 Avril 2011

Salam Bachir et Hillary Clinton le 22 Avril 2011

En plus de ces explications, Salam Bachir a affirmé que des sources pakistanaises et américaines ont confirmé que l’homme qui a été abattu lundi était bien Oussama Ben Laden.

S’exprimant jeudi à Rome, la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a rappelé que la lutte contre Al-Qaïda et ses allies ne s’était pas achevée avec la mort de Ben Laden et que le Pakistan restait un important partenaire dans les opérations anti-terrorisme. Mme Clinton a souligné que les relations avec le Pakistan ne sont pas toujours faciles, mais qu’elles sont productives pour les deux pays. Les Etats-Unis continueront de coopérer avec le gouvernement et le peuple du Pakistan, a-t-elle déclaré.

Ces commentaires ont été bien reçus au Pakistan. Le pays apprécie que le président Barack Obama et Hillary Clinton aient réaffirmé leurs relations, a déclaré Salam Bachir. Les Etats-Unis sont un important ami du Pakistan, a-t-il souligné.

XS
SM
MD
LG