Liens d'accessibilité

Barack Obama rend hommage à José Marti, père de l'indépendance cubaine


Le président américain Barack Obama (C) assiste à une cérémonie de dépôt de gerbe au pied de la statue de Jose Marti à La Havane aux côtés du vice-président du Conseil cubain, Salvador Valdes, Mesa, le 21 mars 2016.

Le président américain Barack Obama (C) assiste à une cérémonie de dépôt de gerbe au pied de la statue de Jose Marti à La Havane aux côtés du vice-président du Conseil cubain, Salvador Valdes, Mesa, le 21 mars 2016.

Barack Obama a rendu hommage à José Marti, le père de l'indépendance cubaine, lundi sur la place de la Révolution de la Havane, au deuxième jour de sa visite historique sur l'île.

Après s'être incliné devant une couronne de fleurs au pied de la statue de l'homme politique et poète, le président des Etats-Unis a signé le livre d'or.

"C'est un grand honneur de rendre hommage à José Marti, qui a donné sa vie pour l'indépendance de son pays. Sa passion pour la liberté et son autodétermination habitent aujourd'hui le peuple cubain", a écrit M. Obama.

L'hommage avait commencé au son de l'hymne des Etats-Unis qui a résonné sur la place de la Révolution.

José Marti est considéré comme le héros de l'indépendance de cette ancienne colonie espagnole.

Il est également lié au Etats-Unis, ayant vécu quelques années à New York. Il ne fut pas exempt de critiques à l'égard de ce pays, craignant que "le colosse du Nord" ne remplace le colonialisme espagnol, exaspéré par le racisme dont faisaient preuve les Américains à l'égard de la population afro-cubaine.

Marti est mort à Cuba en 1895 lors d'une bataille contre les Espagnols.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a souligné ce "moment historique". Il est "assez remarquable d'entendre les deux hymnes nationaux ici, côte à côte, à La Havane avec le président des Etats-Unis", a-t-il déclaré au cours de sa visite à La Havane en compagnie du président américain.

Barack Obama a ensuite traversé à pied la place de la Révolution sous le regard du célèbre monument à Che Guevara avant de retrouver le président cubain Raul Castro.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG