Liens d'accessibilité

Bangui demande l'aide française pour sécuriser le pays


Michel Djotodia, leader de la Séléka

Michel Djotodia, leader de la Séléka

Jeudi se tiendra au Tchad le sommet extraordinaire des Etats d’Afrique Centrale

La situation en Centrafrique sera évidemment au cœur des débats et François Djekombe notre correspondant sur place nous signale que la présidence tchadienne précise que Michel Djotodia devrait être présent sur place.

Dans la capitale centrafricaine, la situation sécuritaire reste préoccupante. Pour mettre fin aux violences et pillages incessants, le nouveau pouvoir a appelé amardi soir à l'aide la France.

Nicolas Tiangaye le Premier ministre a précisé demander cette aide de la France "en tant que forces impartiales, pour la conduite des opérations de sécurisation de la ville de Bangui et toutes les régions de notre pays".

La France est "disponible" pour aider au "retour de la stabilité" mais il faut mettre en place des autorités légitimement, selon Laurent Fabius.

La VOA vous propose à présent un témoignage. Celui d’une personne qui a connu l’enfermement sous le régime de François Bozize et plus précisément a Bossembelé. Les rebelles Seleka depuis leur arrivée au pouvoir ont denoncé les sévices subies par les détenus dans cette base militaire. Des témoignages viennent à présent corroborer

C’est le cas de Serge Magna, secrétaire général du conseil national de la jeune centrafricaine. Son calvaire a commencé en aout 2012.
XS
SM
MD
LG