Liens d'accessibilité

Ban Ki-moon très préoccupé par la situation au Mali


Ban Ki-moon

Ban Ki-moon

Le Secrétaire général s’inquiète d'une série d’attaques à l’encontre de la MINUSMA et de ses fournisseurs, qui ont tué cinq civils et blessé 13 civils et 16 casques bleus depuis la semaine dernière.

Le 15 avril, à Ansongo (région de Gao), un véhicule transportant un engin explosif improvisé a détoné à l’extérieur du camp de la MINUSMA tuant deux civils et blessant 12 civils, y compris quatre enfants, ainsi que neuf casques bleus. Le 17 avril, à 25 km à l’ouest de Gao, deux assaillants armés non-identifiés ont attaqué un convoi de camions de fournisseurs de la MINUSMA et tué deux chauffeurs et blessé un autre contractant. Le 20 avril, à 30 km à l’ouest de Gao, des hommes armés non-identifiés ont tué le chauffeur d’un autre camion contracté par la MINUSMA. Le 23 avril, à 100 km au sud-ouest de Kidal, sept casques bleus ont été blessés par une explosion aux abords d’un véhicule de la MINUSMA.

Les attaques contre les civils et les casques bleus constituent une grave violation du droit international, selon le communiqué. Le Secrétaire général appelle à ce que les responsables de ces attaques soient poursuivis en justice.

Cette série d’attaques souligne l’urgence d’un règlement politique de la situation et du rétablissement de la sécurité au nord du Mali.

Le Secrétaire général de l'ONU "exprime ses condoléances les plus sincères aux familles des victimes et au Gouvernement du Mali. Il souhaite un prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés. Il réaffirme l’engagement des Nations Unies à soutenir le peuple malien dans sa quête de la paix et exprime sa profonde gratitude aux courageux soldats de la paix qui servent au Mali, ainsi qu’aux pays contributeurs de troupes".

XS
SM
MD
LG