Liens d'accessibilité

Ban Ki-moon salue l'enclenchement de la transition au Burkina Faso


Ban Ki-moon s’est félicité « de la signature de la Charte de la Transition », qu’il attendait « avec impatience », selon son porte-parole.

Ban Ki-moon s’est félicité « de la signature de la Charte de la Transition », qu’il attendait « avec impatience », selon son porte-parole.

Le Secrétaire général des Nations Unies a félicité le peuple du Burkina Faso pour l'adoption de la Charte de la transition, et la nomination d’un président intérimaire. Ban Ki-moon a estimé que ces mesures fourniront « le cadre juridique pour une transition dirigée par des civils menant à des élections en novembre 2015 ».

M. Ban s’est félicité « de la signature de la Charte », qu’il attendait « avec impatience », selon son porte-parole.

« Le Secrétaire général félicite toutes les parties prenantes burkinabé pour leur engagement collectif et leur sens des responsabilités tout au long du processus de dialogue national », a ajouté ce responsable. « Il réitère son encouragement à toutes les parties de continuer à utiliser le dialogue tout au long de la période de transition ».

Par ailleurs M. Ban a salué les efforts de la délégation conjointe des Nations Unies (ONU), de l'Union africaine (UA) et de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui ont appuyé le dialogue au Burkina Faso.

L'armée avait pris le pouvoir le 31 octobre, après la démission de l’ex-président Blaise Compaoré, suite à de violentes manifestations de rue, alors qu'il cherchait à briguer un autre mandat après 27 ans à la tête du pays. Le lieutenant-colonel IsaacYacouba Zida avait alors pris la direction de l’Etat.

XS
SM
MD
LG