Liens d'accessibilité

Ban Ki-moon salue le Burkina qui "revient de loin"


Le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon

Le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon

Le secrétaire général de l'Onu était arrivé dans l'après-midi de mercredi à Ouagadougou, première étape d'une tournée régionale qui le mènera aussi en Mauritanie et en Algérie.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a déclaré mercredi à Ouagadougou que le "Burkina Faso (revenait) de loin" après deux années pendant lesquelles il a connu une insurrection populaire, un coup d'Etat manqué et des attentats meurtriers.

"J'ai conscience que le Burkina Faso revient de loin ayant traversé tellement d'épreuves depuis l'insurrection populaire d'octobre 2014, le coup d'Etat (manqué) de septembre 2015 et les attentats meurtriers du 15 janvier", a déclaré M. Ban lors de sa première étape d'une tournée régionale en Afrique.

"M. le président (burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, ndlr), je vous traduis ce soir ma grande admiration pour le courage du peuple burkinabè", a poursuivi le secrétaire général lors d'un dîner offert dans un grand hôtel par le chef de l'Etat burkinabè.

"Je suis ici pour vous assurer de l'engagement des Nations unies à vos côtés", a assuré M. Ban.

"Désormais, le Burkina Faso est résolument engagé sur la voie de la consolidation de son processus démocratique", a répondu le président Kaboré, élu en novembre après des élections reconnues par l'opposition.

"La réconciliation nationale et le dialogue politique se poursuivent dans un climat apaisé mais nous restons pleinement conscients des défis qui restent à relever", a-t-il affirmé.

M. Kaboré a également indiqué que le Burkina Faso, touché mi-janvier par des attaques à Ouagadougou et à l'intérieur du pays qui ont fait au total 31 morts, s'engageait à "mettre en oeuvre avec l'appui des Nations unies, des mécanismes régionaux aptes à faire face efficacement à la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée".

Le secrétaire général de l'Onu était arrivé dans l'après-midi à Ouagadougou, première étape d'une tournée régionale qui le mènera aussi en Mauritanie et en Algérie.

Jeudi, après un entretien avec M. Kaboré, il devait notamment visiter une "unité de réhabilitation nutritionnelle des enfants et un unité de prise en charge pédiatrique du VIH/Sida".

"Par cette visite, le Secrétaire général des Nations unies voudrait féliciter le Président du Faso et le peuple du Burkina Faso pour la gestion réussie de la transition politique et l'organisation d'élections paisibles et démocratiques", selon un communiqué.

Il s'envolera en fin de journée vers Nouakchott.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG