Liens d'accessibilité

Ban Ki-moon condamne l'expulsion de fonctionnaires de l'ONU du Soudan


Ban Ki-moon juge « innaceptable » la décision de Khartoum

Ban Ki-moon juge « innaceptable » la décision de Khartoum

On ignore pourquoi Ali al Za'tari, coordonnateur du PNUD, et Yvonne Helle, directrice de l'antenne locale du PNUD, ont reçu l’ordre de quitter le Soudan.

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a fustigé la décision des autorités soudanaises d’ordonner le départ de deux membres du personnel de l'ONU.

On ignore pourquoi Ali al Za'tari, coordonnateur du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), et Yvonne Helle, directrice de l'antenne locale du PNUD, ont reçu l’ordre de quitter le Soudan. Mais en novembre, le président Omar Hassan el Béchir avait demandé le départ de la Mission conjointe des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (Minuad).

« La sanction des responsables de l’ONU envoyés au Soudan pour exercer leurs fonctions conformément à la Charte des Nations Unies est inacceptable », a déclaré dans un communiqué le porte-parole de M. Ban, Stéphane Dujarric. « Le Secrétaire général appelle le gouvernement soudanais à revenir immédiatement sur sa décision, et l’exhorte à coopérer avec toutes les entités des Nations Unies présentes au Soudan ».

Khartoum a déjà ordonné la fermeture de la commission des droits de l'homme de la Minuad dans la capitale soudanaise, et ce sur fond de contentieux dans une affaire de viols en série imputés aux forces gouvernementales.

La Minuad, qui compte 26.000 hommes, a été déployée en 2007 pour assurer la protection des civils et des organisations humanitaires au Darfour.

XS
SM
MD
LG