Liens d'accessibilité

Ban Ki-moon condamne l’attaque contre des Casques bleus à Kidal


Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU

Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU

Le secrétaire général de l'ONU prévient, dans un communiqué, que les attaques ciblant les Casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international.

Ban Ki-moon a condamné l'attaque menée à Kidal, dans le nord du Mali, "qui a causé la mort d'au moins cinq Casques bleus et blessé environ 30 autres", selon l'ONU.

M. Ban "appelle à ce que les assaillants soient traduits en justice", indique l'ONU.

La mission de l'ONU au Mali avait auparavant fait état de la mort de quatre Casques bleus guinéens. Trois soldats maliens ont aussi été tués, au cours de deux attaques séparées attribuées à des jihadistes.

"Les attaques perpétrées contre la Minusma n'affaibliront pas la détermination des Nations unies à soutenir le gouvernement malien, les parties signataires de l'accord de paix et le peuple malien dans leurs efforts pour parvenir à une paix et une stabilité durables", a réaffirmé M. Ban.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG