Liens d'accessibilité

Ban Ki-moon appelle à renforcer "les efforts pour combattre le terrorisme", condamnant le carnage de Nice


Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, 6 mai 2014.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, 6 mai 2014.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a condamné vendredi l'attentat qui a fait au moins 84 morts à Nice, en France, dénonçant "un massacre" et appelant à renforcer les efforts "pour combattre le terrorisme".

"Le secrétaire général condamne l'attaque terroriste du 14 juillet à Nice", a écrit son porte-parole dans un communiqué. Ban Ki-moon "espère que les responsables de ce massacre seront rapidement identifiés et présentés à la justice".

"Il soutient fermement le gouvernement et le peuple français tandis qu'ils font face à cette menace et souligne la nécessité d'intensifier les efforts régionaux et internationaux pour combattre le terrorisme et l'extrémisme violent", poursuit le communiqué.

Le chef de l'ONU "présente ses plus profondes condoléances aux familles des victimes de cet acte terrible, ainsi qu'au gouvernement et au peuple de la France. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés", selon son porte-parole. .

Le Conseil de sécurité de l'ONU avait dès jeudi soir condamné "avec la plus grande fermeté (une) attaque terroriste barbare et lâche".

Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil ont exprimé "leur profonde sympathie et leurs condoléances" aux familles des victimes et au gouvernement français.

Ils réaffirmaient "que le terrorisme sous toutes ses formes représente une des plus graves menaces pour la paix et la sécurité internationales" et appelaient tous les Etats "à combattre" la menace terroriste "par tous les moyens", dans le respect des lois internationales.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG