Liens d'accessibilité

Aux Philippines, l'exode de Tacloban se poursuit


Des habitants de Tacloban, évacués à bord d'un avion cargo américain

Des habitants de Tacloban, évacués à bord d'un avion cargo américain

Parmi les quelques 15.000 personnes évacuées de Tacloban, l'une des localités les plus dévastées par le typhon Haiyan, et transportées dans la capitale, Manille: Maria Nenita Tolibas et sa famille. Ils n'entendent y rester que temporairement, jusqu'à ce qu'ils soient en mesure de regagner leur foyer à Tacloban, ou plus précisément, ce qu'il en reste.

Car le typhoon Haiyan a laissé derrière lui un fouillis difficile à pénétrer : arbres brisés, lignes électriques renversées, voitures retournées et habitations déchiquetées. Un certain nombre de municipalités et même des provinces entières, y compris celles de Leyte, Samar et Biliran, sont privées d'électricité. Le cyclone a presque complètement effacé de la carte un certain nombre de villes et villages.

Selon des responsables de la défense civile, le gouvernement a identifié cinq zones de construction de logements temporaires dans les villes les plus durement touchées de Leyte et Samar, où les principales sources de revenus sont l'agriculture de subsistance et de la pêche artisanale. Le gouvernement redouble d'efforts pour mettre en place un plan de redressement à court terme qui doit être présenté dans les jours à venir à la présidence. Il s'agit de répondre aux besoins de base de 4,3 millions de personnes déplacées. Les fonctionnaires déclarent que le coût de la reconstruction pourrait se chiffrer à près de 6 milliards de dollars.

Vendredi, un responsable de l'Agence nationale des catastrophes naturelles a publié un nouveau bilan des victimes du typhon Haiyan. Le nombre de morts confirmés dépasse dorénavant les 5.200 et plus de 1.600 personnes sont toujours portées disparues.
XS
SM
MD
LG