Liens d'accessibilité

Autriche : six ans de prison pour un "imam" qui prêchait le jihad


Johanna Mikl-Leitner, ministre de l'Intérieur de l'Autriche.

Johanna Mikl-Leitner, ministre de l'Intérieur de l'Autriche.

Un Tchétchène de 42 ans a été condamné lundi à six ans de prison en Autriche pour avoir prêché le jihad et convaincu plusieurs personnes d'aller combattre avec l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) au Moyen-Orient.

L'homme, qui officiait dans une salle de prière de Graz, dans le sud du pays, avait notamment dépêché en Syrie un fidèle qui avait trouvé la mort le surlendemain de son arrivée. Le prédicateur avait alors proposé d'épouser sa veuve, restée en Autriche.

Deux autres Tchétchènes, liés au premier, ont été condamnés dans la même procédure lundi à cinq ans de prison pour s'être rendus dans les zones sous contrôle du groupe Etat Islamique.

Plusieurs procès ont été ouverts en Autriche pour incitation ou participation au jihad.

Plus de 250 individus vivant en Autriche sont soupçonnés par les autorités d'activités en relation avec le jihad, dont une majorité de personnes d'origine tchétchène et bosniaque. Parmi eux figurent 70 personnes accusées d'avoir pris directement part à des combats.

A ce jour, au moins 40 jihadistes partis d'Autriche sont morts en combattant avec l'EI, selon le ministère de l'Intérieur.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG