Liens d'accessibilité

Deux incidents en six jours pour une compagnie aérienne régionale en Australie


Après avoir perdu une hélice en plein vol, cet avion a réussi à atterrir à l'aéroport de Sydney en Australie, le 17 mars 2017.

Un appareil de Regional Express a effectué un atterrissage d'urgence après que son pilote eut été contraint d'éteindre un de ses moteurs, six jours après qu'un autre avion de cette compagnie australienne eut perdu une hélice en plein vol.

L'appareil qui transportait 23 passagers a dû faire demi-tour pour se poser en urgence sur l'aéroport de Dubbo, en Nouvelle-Galles du Sud, d'où il avait auparavant décollé à destination de Sydney, a indiqué la compagnie qui n'opère que des vols intérieurs.

"Cela faisait 10 minutes que nous étions partis de Dubbo", a raconté à l'Australian Broadcasting Corporation Tim Evans, un passager. "Soudain, il y a eu un bruit très fort et l'avion a tremblé", a-t-il dit, "mon siège se trouvait à côté du moteur et j'ai vu des flammes sortir".


"Il y a ensuite eu un autre bang, des secousses, et j'ai vu des étincelles sortir du moteur. En voyant l'hélice, j'ai vu que le moteur s'était arrêté", a-t-il poursuivi.

L'appareil était un Saab 340, du même type que celui impliqué dans un autre incident vendredi dernier qui aurait pu avoir des conséquences très graves.

Le pilote de cet avion avait, en raison d'indications "anormales", éteint un des deux moteurs avant que son hélice ne se détache carrément de l'appareil.


Il avait pu poser l'avion à Sydney.

Une enquête de l'aviation civile a été ouverte sur cet incident.

Dans un communiqué, Rex, qui a cloué au sol six appareils présentant les mêmes caractéristiques moteur que celui qui a perdu son hélice vendredi, a affirmé que les deux incidents n'avaient aucun lien.

La compagnie, qui compte 55 appareils, opère chaque semaine 1.500 vols sur 58 destinations en Australie.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG