Liens d'accessibilité

Audition autorisée pour Hama Amadou


Hama Amadou, 2005

Hama Amadou, 2005

Au Niger, le bureau politique du Parlement a autorisé l'audition, réclamée par le gouvernement, de son président Hama Amadou . C’est dans le cadre d'une enquête sur un trafic présumé de bébés venant du Nigeria.

La levée de l'immunité parlementaire de Hama Amadou n'est pas encore requise à ce stade de l'enquête, selon Mohamed Ben Omar, député proche du pouvoir et troisième vice-président du Parlement.

Le conseil des ministres avait transmis mardi une requête du ministre de la Justice pour que le président du Parlement puisse être entendu.

L'opposition dénonce la mesure. Selon Tidjani Abdoulkadri, un de ses élus, ce n’est pas à un bureau de l'Assemblée de livrer un député à la justice.

Ce week-end, Abdou Labo ministre de l’Agriculture a été mis derrière les barreaux. Au total dix-sept personnes, dont l’une des épouses de Hama Amadou, sont incarcérés suite à cette affaire de trafic de bébés entre le Nigeria, le Bénin et le Niger. Elles sont inculpées de supposition d'enfant, faux et usage de faux et de déclaration mensongère.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG