Liens d'accessibilité

Audiences au Congrès sur le fiasco du site web de l’ « Obamacare »


Le site web du nouveau programme d'assurance-santé connait de graves problèmes techniques

Le site web du nouveau programme d'assurance-santé connait de graves problèmes techniques

Les principaux responsables de la mise en place du nouveau portail de l’Obamacare, le programme d'assurance santé promulgué par l’administration Obama, devaient comparaître jeudi devant une commission du Congrès pour discuter des nombreux problèmes techniques qui ont affecté le site depuis son lancement le 1er octobre.

Des milliers d'Américains qui ont tenté de consulter le site en ligne pour souscrire à une assurance maladie ont été incapables de le faire, suite à des problèmes techniques. Impossible pour eux d’ouvrir les comptes qui leur auraient permis de comparer les différentes assurances-santé offertes au public.

Des responsables de l'administration Obama ont rencontré mercredi à la Maison Blanche des dirigeants de plusieurs des principales compagnies d'assurance, pour discuter des moyens de résoudre les problèmes du site web. La Maison Blanche a déclaré avoir demandé l'aide d'experts en technologie des secteurs public et privé afin de résoudre le problème.

La fermeture partielle de la fonction publique américaine début octobre a été provoquée en partie par l’opposition des parlementaires républicains d’extrème-droite à ce projet d’assurance-santé, la « Loi sur les soins abordables », programme phare de l’administration Obama. Les républicains ont cherché à retarder ou abroger la loi et aujourd’hui, beaucoup citent les problèmes rencontrés par le site web pour justifier leur opposition au projet.

Certains membres du parti démocrate du président Obama ont également été très critiques, face aux difficultés rencontrées par les Américains pour s’inscrire sur le site. Plusieurs ont demandé à l'administration de prolonger la période d'inscription sur le site au-delà de la date butoir du 31 mars, 2014, en raison de ces problèmes.

La nouvelle loi prévoit que les personnes sans assurance maladie privée peuvent souscrire une assurance subventionnée par le gouvernement à travers le site web. Ceux qui refusent de se faire assurer seront forcés de verser une amende.
XS
SM
MD
LG