Liens d'accessibilité

Soudan du Sud: la ville de Bor menacée d'un nouvel assaut de l'opposition


Des corps de présumés soldats rebelles appuyant Riek Machar, vus à Bor le 28 déc. 2013

Des corps de présumés soldats rebelles appuyant Riek Machar, vus à Bor le 28 déc. 2013

L’armée annonce l’avancée de milliers de jeunes gens armés fidèles à l’ex- vice-président Riek Machar vers cette ville reprise par les forces gouvernementales la semaine dernière.

Au Soudan du Sud, l’armée annonce l’avancée de milliers de jeunes gens armés fidèles à l’ex- vice-président Riek Machar vers la ville de Bor aux mains du gouvernement. Une nouvelle qui survient au moment où la communauté internationale fait pression pour un cessez-le-feu.

La cohorte de jeunes qui se fait appeler «l’Armée blanche» a l’intention, selon le porte-parole de l’armée, d’attaquer la ville située au centre du pays, reprise par les forces gouvernementales la semaine dernière.

Ces jeunes, comme Machar, sont de l’ethnie Nuer alors que le président Salva Kiir et ses partisans sont de l’ethnie Dinka. La violence a éclaté au début du mois après que le président eut accusé Machar d’avoir tenté un coup d'Etat.

Les combats, selon l’ONU, ont fait plus de 1000 morts et déplacé des milliers d'autres personnes.
XS
SM
MD
LG