Liens d'accessibilité

Au moins 16 tués par électrocution dans un carnaval à Port-au-Prince, Haïti


Des gens se promènent à coté des cadavres de victimes de l'électrocution lors du carnaval de Port-au-Prince, Haiti, le 17 février 2015.

Des gens se promènent à coté des cadavres de victimes de l'électrocution lors du carnaval de Port-au-Prince, Haiti, le 17 février 2015.

Des danseurs et des musiciens perchés sur un char sont morts par électrocution alors que le véhicule est entré en contact avec un câble électrique à haute tension.

Le carnaval se poursuit mais les participants sont appelés à défiler en tenue blanche pour observer le deuil décrété par les autorités du pays.

Le drame est survenu à 02H48 locales (07H48 GMT) sur le Champ de Mars, tout proche du palais présidentiel haïtien.

Les victimes étaient membres du groupe de rap Barikad Crew.

Selon le docteur Claude Suréna, responsable des secours au carnaval, le bilan est provisoire. Il est jusque-là de 16 morts et de 78 blessés.

Le chanteur de Barikad Crew, Fantom, a été "l'un des premiers blessés transportés d'urgence à l'hôpital", selon le journal Le Nouvelliste.

Les morts et les blessés ont été acheminés dans plusieurs hôpitaux de la capitale. Il y a une situation de panique aux abords des centres où sont rassemblés de nombreux proches de victimes", a déclaré, sous le couvert de l'anonymat, un médecin contacté au téléphone par l'AFP.

D'ordinaire festif, le carnaval de Port-au-Prince a été endeuillé dans la nuit de lundi à mardi par la mort d'au moins 16 personnes, électrocutées par un câble électrique au passage d'un char du défilé.

La drame est survenu à 02H48 locales (07H48 GMT) sur le Champ de Mars, tout proche du palais présidentiel haïtien, lorsque le char du groupe de rap Barikad Crew est entré en contact avec un câble électrique à haute tension.

Le câble a électrocuté des danseurs et des musiciens.

Le docteur Claude Suréna, responsable des secours au carnaval, a indiqué à l'AFP que le "bilan provisoire est désormais de 16 morts et de 78 blessés".

Le chanteur de Barikad Crew, Fantom, a été "l'un des premiers blessés transportés d'urgence à l'hôpital", selon le journal Le Nouvelliste.

Un photographe de l'AFP qui s'est rendu à l'Hôpital général de Port-au-Prince a dit avoir vu de nombreux blessés aux urgences.

Environ 100 personnes, dont certaines en pleurs, attendaient à la morgue d'identifier les corps des personnes décédées, selon ce même photographe.

Le président haïtien Michel Martelly a présenté sur Twitter ses "plus sincères sympathies aux victimes du grave accident survenu ce matin au Champ de Mars à l'occasion du 2e jour gras de carnaval".

Et le ministre Rotchild François a assuré que "toutes les dispositions ont été prises en vue d'assister toutes les personnes affectées par ce drame".

"Le Gouvernement a pris toutes les dispositions pour organiser des funérailles nationales pour les victimes de l'accident", a-t-il précisé sur Twitter.

Trois jours de deuil national ont été décrétés et le gouvernement haïtien a décidé d'annuler les festivités qui étaient prévues pour le troisième et dernier jour du carnaval, mardi.

A la place, le Premier ministre Evans Paul a appelé les habitants de la capitale haïtienne à défiler "en blanc et en silence" pour rendre hommage aux victimes de l'accident, mardi sur le Champ de Mars à partir de 17H00 (22H00 GMT).

Le carnaval, véritable institution dans le pays, est une des plus grandes fêtes publiques qui rassemble tous les Haïtiens.

L'édition 2015 avait commencé dimanche sous le mot d'ordre "Nou Tout Se Ayiti" (Nous sommes tous Haïti, en créole).

(L'information reprise dans cet article provient de l'AFP).

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG