Liens d'accessibilité

Au moins un mort dans l'attaque d'un poste de police au Nigeria


Des membre du corps de sécurité et de défense civile patrouillent près des installations pétrolières à Ogun, Nigeria, 23 janvier 2013.

Des rebelles présumés ont attaqué jeudi un poste de la police maritime dans l'Etat d'Ogun, dans le sud-ouest du Nigeria, faisant un mort et deux blessés par balles, a indiqué la police samedi.

Selon la police, les assaillants sont des rebelles qui viennent de la région pétrolière du Delta, au sud-est de l'Etat d'Ogun.

"Ils ont commencé à tirer au hasard sur la base, tuant un sergent et blessant deux autres" hommes, a indiqué une source policière. "Ils sont ensuite partis dans la lagune avec un bateau de police et des armes à feu", a ajouté cette source s'exprimant sous couvert d'anonymat.

Le porte-parole de la police de l'Etat d'Ogun, Abimbola Oyeyemi, a confirmé l'incident dans un communiqué, sans donner de détails sur les conditions de l'attaque mais assurant qu'il s'agit de groupes de "militants", des gangs armés qui pullulent dans la région.

Cette semaine, l'armée nigériane a lancé une grande offensive dans l'Etat voisin d'Ondo, et six soldats sont morts dans les violences, selon des sources sécuritaires nigérianes.

Les membres de la communauté locale des Ijaw (Ijaw Youth Council) ont eux affirmé vendredi que l'armée avait "bloqué toutes les voies maritimes" pour conduire des exactions contre les civils. L'armée a nié, affirmant qu'il s'agissait de propagande contre les forces de sécurité.

"Toutes ces régions sont connectées par des canaux et par la lagune. Bien que nous ne puissions pas lier directement cet incident aux violences dans l'Etat d'Ondo, les militants se déplacent à travers le Delta et jusqu'à Lagos", Don Okereke, consultant en sécurité basé à Lagos. "Ils opèrent avec des bateaux rapides et connaissent très bien le terrain".

Depuis janvier, le vice-président du Nigeria Yemi Osinbjo mène de cruciales négociations avec les groupes rebelles de la région du Delta du Niger, qui ont mené des attaques de grande envergure contre des installations pétrolières tout au long de l'année 2016, et ont fait chuter la production d'hydrocarbures du Nigeria, jusque là premier exportateur de pétrole africain.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG