Liens d'accessibilité

Au moins un mort à Goma en marge des manifestations de l'opposition


Une policière a également été blessée en marge de ces affrontements alors que l'opposition congolaise avait appelé à des marches dans tout le pays

A Goma, trois plateformes de l’opposition ont appelé à une marche, contestant l’arrêt rendu par la Cour constitutionnelle. On signale un mort et des blessés dont une policière blessée par balle dans le quartier ‘’Deux lampes" au nord de la ville.

Le gouverneur du Nord Kivu, Julien Paluku, avait déjà prévenu la veille que la manfestation était interdite. Un dispositif policier et militaire a été déployé dans certains quartiers pour tenter d’empêcher les manifestants d'atteindre le centre-ville de Goma. La police a procédé à plusieurs interpellations, en majorité des enfants.

Toutes les activités commerciales ont été suspendues et plusieurs routes barricadées par les manifestants depuis jeudi matin à Goma.

"Nous déplorons un mort parmi les manifestants, il y a aussi un policier qui gardait cette coopérative et la masse s’est jetée sur lui. En se défendant, il a tiré la balle. Une autre policière a été blessée quand des manifestants ont voulu lui prendre son arme. Nous regrettons ce qui s'est passe et je pense que la justice va enquêter ‘’ a déclaré a VOA Afrique le général Vital Awashango, le chef de la police au Nord Kivu.

Charly Kasereka à Goma pour VOA Afrique

XS
SM
MD
LG