Liens d'accessibilité

Au moins trois soldats tués dans une attaque rebelle au Mali


(VOA)

(VOA)

Souleymane Maiga, porte-parole de l'armée malienne, a confirmé l'attaque survenue en début de matinée, sans donner de précisions.

Au moins trois soldats maliens ont été tués lundi à l'aube au cours d'une attaque de la rébellion au sud de Tombouctou, a-t-on appris de sources proches de la guérilla et de l'Onu. Ces combats ont eu lieu à Bambara Maoundé, à une centaine de kilomètres de Tombouctou, signe que les violences s'étendent au-delà des bastions septentrionaux des groupes rebelles toujours actifs, malgré le déploiement des troupes françaises et de casques bleus.

De source militaire onusienne, on indiquait que trois soldats gouvernementaux avaient été tués et qu'un autre avait été blessé. Mohamed el Maouloud Ramadane, personnalité de la faction MAA (Mouvement arabe de l'Azawad) qui fait partie de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), a revendiqué cette attaque, qui visait des soldats récemment déployés dans la zone ainsi que des gendarmes. Les hommes du MAA, a-t-il dit, ont tué au moins dix membres des forces de sécurité maliennes.

Souleymane Maiga, porte-parole de l'armée malienne, a confirmé l'attaque survenue en début de matinée, sans donner de précisions. La CMA, composée de rebelles touarags et d'éléments arabes en lutte au Mali depuis 2012, s'est engagée dans le processus de paix mais a refusé de signer la semaine dernière un accord avec le gouvernement.

Avec Reuters

XS
SM
MD
LG