Liens d'accessibilité

Au moins cinq blessés dans une attaque-suicide dans le nord-est du Nigeria


Explosion après une attaque-suicide à Maiduguri, Nigeria, 3 mars 2017.

Au moins cinq personnes ont été blessées samedi matin par l'explosion de charges portées par deux femmes kamikazes à Maiduguri, la capitale du nord-est du Nigeria, a indiqué la police locale.

Vers 05H30 (04H30 GMT), "deux femmes-kamikazes avec un engin explosif attaché sur le corps ont tenté d'entrer dans une mosquée" près de la haute cour fédérale de Maiduguri, a expliqué le porte-parole de la police de l'Etat de Borno Victor Isuku.

Elles ont été interceptées avant d'entrer dans la mosquée mais l'une d'elles a pu déclencher son gilet. L'explosion a tué les deux kamikazes et a fait cinq blessés, qui ont été évacués dans un hôpital de la ville, a-t-il ajouté.

"Suite à une explosion près de la mosquée (...) les équipes d'intervention d'urgence ont évacué les corps de deux femmes probablement tuées dans l'incident", a confirmé à l'AFP Ibrahim Abdulkadir, porte-parole de l'Agence nationale de gestion des Urgences (Nema), faisant lui état de quatre blessés.

Capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri est le berceau du mouvement islamiste Boko Haram, dont une faction est affiliée au groupe Etat islamique. La rébellion et sa répression ont fait plus de 20.000 morts de 2,6 millions de déplacés depuis son début en 2009.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG