Liens d'accessibilité

Au moins 80 personnes surveillées au Texas par crainte d'Ebola


Le malades Thomas Eric Duncan est soigné à l'hôpital Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas (AP)

Le malades Thomas Eric Duncan est soigné à l'hôpital Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas (AP)

Environ 80 personnes ont été placées sous surveillance au Texas, du fait qu’elles s’étaient trouvées dans l’entourage d’un Libérien qui est devenu le premier patient souffrant de fièvre hémorragique à être diagnostiqué avec le virus à Ebola. Parmi elles, 18 auraient eu un contact direct avec Thomas Eric Duncan, le malade.

Selon un porte-parole du département de santé du comté de Dallas, Erikka Neroes, aucune de ces personnes n’a montré, jusqu’à présent, de symptômes.

Par ailleurs, quatre membres de la famille du patient ont été placés en quarantaine.

Duncan a été diagnostiqué comme souffrant du virus à Ebola dimanche. Il reste isolé dans un hôpital de Dallas, où son état est jugé grave mais stable. Il est arrivé aux Etats-Unis le 20 septembre, après avoir transité par Bruxelles, puis l’aéroport de Dulles en Virginie, près de Washington, la capitale. A ce moment-là, il ne semblait pas présenter de symptômes.

Mais quelques jours plus tard, Duncan s’est présenté à l’hôpital, où l’urgence de son cas n’a pas été comprise. Il a été renvoyé à domicile avec des antibiotiques. Deux jours après, sa famille a appelé une ambulance, et il a été hospitalisé à l'hôpital Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas.

Il ne restait plus aux Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC) qu’à remonter la filière des contacts, dans l’espoir de retrouver tous ceux qui pourraient avoir été contaminés par le malade.

XS
SM
MD
LG