Liens d'accessibilité

Au moins 50 soldats de l'UA présumés tués dans l'attaque de leur base mardi en Somalie


Des combattants al Shabaab

Des combattants al Shabaab

Ces estimations ont été données dans une note rédigée à l'intention de diplomates au sujet de cette l’attaque menée mardi par des combattants shebab sur une base de la Force de l'Union africaine (Amisom).

Les Shabaab s’étaient même momentanément emparés de cette base de Jalane avant qu’elle ne repasse, mardi soir, sous le contrôle de la Force africaine.

Au total "une centaine de soldats de l'Amisom manquent à l'appel, ce qui ne veut pas dire qu'ils sont morts", indique la note.

"Les estimations sont qu'au moins 50 militaires de l'Amisom ont été tués", précise-t-elle.

Les shebab ont revendiqué l'attaque et affirmé avoir tué une cinquantaine de soldats de l'Amisom.

Mardi soir, l'Amisom avait indiqué être toujours "en train de d'évaluer le nombre de tués et les dégâts". Selon un porte-parole de la Force, environ 150 militaires ougandais ainsi que des soldats de l'Armée nationale somalienne étaient stationnés dans cette base, située dans la région de Basse Shabelle.

Selon la note, 25 soldats somaliens ont également été tués durant l'attaque.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG