Liens d'accessibilité

Au moins 37 détenus s’évadent d’une prison à Madagascar


De vieux canons exposé près de l'entrée du Palais de la Reine, aussi appelé Manjakamiadana Rova à Antananarivo, Madagascar, 19 décembre 2013.

De vieux canons exposé près de l'entrée du Palais de la Reine, aussi appelé Manjakamiadana Rova à Antananarivo, Madagascar, 19 décembre 2013.

Selon le ministère de la Justice, les circonstances de leur évasion restent encore confuses.

Au moins 37 détenus se sont évadés lundi de la prison de Tuléar, dans le sud-ouest de Madagascar, a déclaré le directeur de la communication du ministère de la Justice, Jérémie Napou.

"Il y a eu une évasion massive vers 01H30 du matin (22h30 GMT) lundi dans la prison de Tuléar", a-t-il précisé.

Six des évadés ont, selon lui, "déjà été arrêtés".

Plusieurs journaux malgaches assuraient mardi que les prisonniers évadés avaient bénéficié de la complicité des gardiens de la prison.

"Il y a tellement de versions que nous préférons attendre les résultats de nos propres enquêtes avant de dire quelle est réellement l'origine de cette évasion massive", a commenté Jérémie Napou.

Elle intervient alors que les agents pénitentiaires sont en grève générale dans toute l'île de Madagascar depuis le 11 avril.

Ils réclament davantage de véhicules pour transporter les détenus vers les tribunaux et se plaignent de devoir réquisitionner des transports en commun pour exécuter ces missions.

Le ministère de la Justice assure que la prison de Tuléar, située en plein centre-ville, est bien gardée avec des dispositifs de sécurité adéquats.

C'est dans cette prison que sont détenus les deux assassins de Johanna Delahaye et Gérald Fontaine, un couple de Français atrocement mutilés en 2012 sur une plage sauvage de la région.

Les deux hommes ont été condamnés aux travaux forcés à perpétuité en octobre 2015. On ignorait mardi s'ils faisaient partie ou non des évadés.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG