Liens d'accessibilité

Au moins 27 morts dans un attentat contre un convoi de la police à Kaboul


Des forces de sécurité afghans gardent le site de l'attentat suicide à l'ouest de Kaboul, Afghanistan, le 30 juin 2016.

Des forces de sécurité afghans gardent le site de l'attentat suicide à l'ouest de Kaboul, Afghanistan, le 30 juin 2016.

Un attentat a visé jeudi un convoi de jeunes recrues de la police dans un quartier populaire de l'ouest de Kaboul, faisant au moins 27 morts et 40 blessés.

"Nous avons 27 martyrs parmi les policiers et 40 autres ont été blessés dans une double explosion" contre "le convoi de cadets vers 11h00 ce matin dans le quartier Company de Kaboul", a précisé à l'AFP un responsable du ministère de l'Intérieur.

"Nous sommes en train de vérifier la nature de la déflagration", a ajouté le responsable, évoquant "deux explosions".

Sur place, le chef de la police de Kaboul Abdul Rahman Rahimi a affirmé qu'il s'agissait d'attaques-suicides qui auraient touché un seul bus. Un vidéaste de l'AFP arrivé sur les lieux a cependant vu au moins trois bus vert foncé dévastés par le souffle.

Les talibans ont aussitôt revendiqué l'opération, affirmant avoir touché un bus transportant "27 officiers" et fait parmi eux de "nombreux morts et blessés".

"L'attaque martyre a visé deux bus de recrues de la police à Kaboul, beaucoup ont été tués et blessés", a affirmé un porte-parole des insurgés, Zabihullah Mujahid dans un communiqué.

De très nombreuses forces de police et ambulances étaient déployées en début d'après-midi autour du site, empêchant la presse et les badauds de s'approcher.

Des témoins ont rapporté qu'une première explosion a été rapidement suivie d'une deuxième.

Les bus ramenaient de jeunes recrues en cours de formation à l'académie de police de Wardak, à l'ouest de la capitale afghane, ont rapporté des policiers sur place.

L'Afghanistan s'apprête à célébrer d'ici quelques jours la grande fête de l'Eid qui marque la fin du ramadan.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG