Liens d'accessibilité

Au moins 22 morts dans un attentat à Parachinar au Pakistan


Les officiers de sécurité pakistanais et les résidents se sont rassemblés après l’explosion d’une bombe dans un marché de la ville de Parachinar, la capitale du district tribal de Kurram, dans la frontière afghane, le 21 janvier 2017.

"Nous avons 22 corps ici à l'hôpital et 57 blessés dont des femmes et des enfants", a déclaré à l'AFP le Dr Moeen Begum, chirurgien à l'hôpital public de Parachinar, ville où a eu lieu l'attentat. Un précédent bilan faisait état de 11 tués.

L'attentat s'est produit à proximité d'une mosquée chiite dans la ville de Parachinar, capitale de la zone tribale de Kurram.

"C'était une voiture piégée, elle était garée sur le marché mais il n'est pas clair à ce stade s'il s'agit d'un attentat suicide", avait auparavant déclaré à l'AFP Shahid Ali Khan, un responsable administratif local.

Les musulmans chiites, qui constituent environ 20% de la population pakistanaise, sont considérés comme des hérétiques par nombre de groupes armés pakistanais d'obédience sunnite, qui les prennent régulièrement pour cible.

Une faction particulièrement active du mouvement des talibans pakistanais, Jamaat-ul-Ahrar (JuA), a revendiqué cet attentat dans un message envoyé à l'AFP.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG