Liens d'accessibilité

Au moins 21 morts et 13 disparus après le passage d'une tempête tropicale en Chine


Des policiers et des paramilitaires essaient de bloquer les inondations à Nanjing, province du Jiangsu, le 3 juillet 2016.

Des policiers et des paramilitaires essaient de bloquer les inondations à Nanjing, province du Jiangsu, le 3 juillet 2016.

Le typhon Nepartak, rétrogradé en tempête tropicale après avoir atteint samedi la Chine continentale, a fait vingt-et-un morts et au moins treize disparus, selon un nouveau bilan diffusé par l'agence Chine Nouvelle.

Un précédent bilan faisait état de six morts et huit disparus.

La tempête, qui a frappé la province chinoise de Fujian, à l'est du pays, a provoqué des dégâts estimés à 7 milliards de Yuan (environ 940 millions d'euros), d'après Chine Nouvelle. Jeudi, près de 8.300 habitations avaient été détruites.

L'arrivée de Nepartak, qui avait la semaine dernière durement frappé l'île de Taiwan, y faisant trois morts et environ 300 blessés, avait été largement anticipée en Chine, avec l'évacuation de plus d'un demi-million de personnes.

Malgré la rapide diminution de son intensité, la tempête a provoqué des pluies torrentielles dans la région, des photos postées sur les réseaux sociaux montrant des flots d'eau boueuse, des voitures englouties et des bâtiments encerclés par des coulées de boue. Six villes chinoises ont été inondées, deux provinces notamment ont connu des précipitations record, a indiqué Chine Nouvelle.

L'électricité avait été coupée au cours du week-end pour des centaines de milliers d'habitants du Fujian, tandis que les transports étaient sévèrement perturbés, avec la fermeture de cinq aéroports, selon le quotidien officiel Global Times.

Les inondations sont fréquentes lors de la mousson d'été dans le sud de la Chine, mais les précipitations ont été particulièrement intenses cette année et plusieurs régions ont été touchées par des pluies torrentielles.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG