Liens d'accessibilité

Au moins 21 déplacés tués par Boko Haram dans le nord-est du Nigeria


Epaves de véhicules calcinés suite à l'explosion d'une bombe à l'église ECWA dans la zone de la Nouvelle Jerusalem de Damaturu, Etat de Yobe, dans le Nord-est du Nigeria, le 8 novembre 2011.

Epaves de véhicules calcinés suite à l'explosion d'une bombe à l'église ECWA dans la zone de la Nouvelle Jerusalem de Damaturu, Etat de Yobe, dans le Nord-est du Nigeria, le 8 novembre 2011.

Les déplacés avaient été arrêtés dans le village de Bultaram par des hommes armés supposés appartenir au groupe Boko Haram, selon Baba Nuhu, un responsable de la localité de Gujba, dans l'Etat de Yobe.

Les victimes ont toutes été tuées par balles, a-t-il témoigné à l'AFP depuis Gujba.

Selon Nuhu, les habitants de Gujba se sont réfugiés à Damaturu, la capitale de Yobe, suite aux violences du groupe Boko Haram.

Le groupe islamiste s’était emparé de Yobe en 2014. L’Etat est resté depuis le théâtre de très nombreuses attaques de Boko Haram avec Adamawa, l’Etat voisin.

Selon l’ONU, au moins 15.000 personnes ont été tuées dans cette insurrection depuis 2009 et au moins 1,5 million autres ont été obligées de fuir leur domicile pour se réfugier dans les pays voisins ou en périphérie des grandes villes de la région.

L’armée nigérianne n’est pratiquement pas présente dans les localités reculées comme Gujba.

XS
SM
MD
LG