Liens d'accessibilité

Nuit de violence à Bangui: au moins 20 morts et 11 blessés


Un combattant "anti-balaka" photographié près de l'aéroport international de Bangui, le 22 février 2014

Un combattant "anti-balaka" photographié près de l'aéroport international de Bangui, le 22 février 2014

Des funérailles à Fatima, dans le sud de la capitale centrafricaine, se sont transformées en théâtre d'affrontements entre groupes rivaux. Jusqu'à vendredi matin, la tension était palpable dans ce quartier.

A Bangui, en République Centrafricaine, il y a eu des incidents graves dans la nuit d’hier à aujourd’hui. C’était dans le quartier Fatima, tout près de la Maison Jeune, dans le sud de Bangui. Des personnes qui participaient une cérémonie funèbre ont été prises à partie par des assaillants non identifiés qui ont ouvert le feu et jeté des grenades.

Selon le ministre de la Sécurité publique, Denis Wangao Kizimalé, au moins 20 personnes ont été tuées et onze autres blessées. Ces dernières reçoivent, pour le moment, des soins intensifs à l'hôpital communautaire. Le point avec notre envoyé spécial à Bangui:

Ce matin la situation restait très tendue à Fatima. De temps en temps on entend des coups de feu et des badauds qui se mettent à courir. Des éléments Anti-Balaka très remontés sont également visibles. Ils seraient arrivés sur les lieux après l’intervention musclée du contingent burundais de la MISCA basé à l’entrée du quartier Kilomètre 5.

Samba Vianney, un résident de Fatima, raconte que " vers minuit, une heure du matin, sur les lieux des funérailles, derrière le lycée de Fatima, brusquement il y a eu des rafales suivies d’explosions de grenades. Sur place il y a eu 6 morts. Les jeunes du quartier mécontents ont brûlé des pneus sur la voie.”

L’avenue de la CEMAC qui relie le quartier KM 5 à Petevo est barricadée par les riverains. Le barrage principal se trouve devant l’église de Fatima.
XS
SM
MD
LG